L’Obr ou Obé-Rythmée est un sport qui est apparu à l’aube des années 2000 en France.
Avec l’aide de personnes déjà connues en Angleterre ou en Tchécoslovaquie, Mary RAY ou Attila les premiers compétiteurs français se sont formés. Immédiatement prise en charge par la SCC, cette discipline n’a depuis cessé de se développer à travers des clubs aux 4 coins de l’hexagone mais également au niveau international à travers l’équipe de France.

Equipe de France - Obe Rythmee

A noter que plusieurs des premiers compétiteurs ont également été formés pour être juge c’est ainsi que Corinne ou Florence, membres historiques de l’équipe de France, ont la double casquette compétiteur/juge.

En France, après plusieurs concours régionaux, le premier grand prix de France (GPF) a été organisé en 2006 dans le sud-est à Ville sous Anjou pour être précis. Les compétitions sont restées nationales jusqu’à l’organisation en 2010 d’un premier championnat du monde à Herning au Danemark.

Thierry Thomas

Thierry Thomas

L’année suivante, la France qui grâce à Thierry Thomas avait décroché l’un des deux titres mondiaux devait organiser le second championnat du monde à Paris à l’occasion de la mondiale. Pour des raisons qui semblent bien obscures et bien légères, la compétition fut annulée à peine quelques mois avant son déroulement. Cette annulation a laissé un goût amer dans le petit monde de l’OBR que ce soit à l’étranger où certaines équipes s’étaient entraînées d’arrache-pied et avaient même déjà réservé leur séjour dans la capitale ou en France nos meilleures équipes espéraient pouvoir se présenter devant leur public et si possible y réussir une belle performance. Au pied levé, c’est le Danemark qui s’est proposé pour organiser un premier championnat d’Europe en lieu et place de la compétition annulée.

Pour la petite histoire, Thierry Thomas y gagnera son premier titre. En 2012, concurrents et simples amateurs sont gâtés car la même année sont organisés un championnat du monde et un championnat d’Europe. Au printemps tout d’abord en Autriche, à Salzbourg, patrie de Mozart, magnifique cité implantée dans les montagnes autrichiennes, le second championnat du monde permettra à la France de briller avec pas moins de deux titres pour Thierry Thomas en FREE et en HTM et une troisième place pour l’équipe de France en HTM. A l’automne,

c’est la république tchèque qui invite le monde de l’OBR à se mesurer à Prague la cité au charme slave par excellence .Une nouvelle fois pour d’obscures raisons politiques alors que toute les autres nations ont répondu présentes, la France n’envoie pas d’équipe. Seuls 3 de leurs représentants feront le déplacement sous l’étiquette indépendant.

Si ce championnat a été marqué par l’arrivée de nombreux pays dans le concert international, il aura malheureusement également marqué la moins bonne performance à ce niveau de nos équipes. Sans vouloir chercher des excuses notamment à Corinne et à Thierry, reconnaissons que leur passage en première position fut un vrai handicap avec des conséquences significatives sur leur note finale.

Fin 2012, est organisé le premier GPB, Grand Prix de Belgique, où sont conviés les équipes françaises mais qui concourront à cette occasion à titre individuel.

En 2013 est  attendu 1 championnat d’Europe au Pays Bas.